mardi 19 juin 2012

26. Règle de saint Benoît

On ne présente pas la revue Collectanea cisterciensia. Sur le dernier numéro, le deuxième de 2012, on y trouve un article étonnant sur la règle de saint Benoît. Jusqu'à présent tous les commentateurs s'accordaient sur le fait que Benoît est un piètre latiniste et que sa règle n'a aucune construction logique: les choses se suivent comme elles viennent; Benoît est un homme simple, disait-on. Or, l'auteur de cet article s'efforce de montrer, avec force tableaux et citations, que cet chef-d'oeuvre millénaire est au contraire très finement construit, en 7 sections, qui se répondent 2 à 2, avec une section centrale. Une telle analyse, si elle se révèle exacte, pourrait bien ouvrir de nouvelles perspectives pour comprendre la Règle et aussi pour en vivre de manière authentique - c'est-à-dire selon l'esprit de son auteur -, que l'on soit moine ou moniale, oblat bénédictin ou laïc cistercien. Si vous souhaitez plus d'information, n'hésitez pas à me contacter (voir le lien sur mon profil).

Etre informé par email des modifications